Sur un air de Frou-Frou

Ma grand-mère paternelle possédait un piano droit, et si elle n'était pas musicienne, elle avait beaucoup d'oreille. On disait qu'elle jouait "de routine" ! J'avais 5 ans quand elle me prit sur ses genoux et me guida pour jouer Frou-Frou avec 2 doigts...

J'ai mis ça dans un coin de ma mémoire sans me douter que quarante années plus tard, pour le Moulin Rouge de Paris, j'orchestrerais, entre autres, cette mélodie.

J’ai d’abord pianoté tout seul et très vite mes parents ont senti que je possédais une oreille musicale. Ils m’ont alors fait prendre, dès l’âge de 6 ans, des cours particuliers de piano et de solfège avec un professeur Mademoiselle Carenzo qui m’a préparé à l’entrée dans les classes de solfège du Conservatoire municipal de Marseille à partir de 1955 dirigé à l’époque par Maître André Audoli. Etrange coïncidence, pour moi qui était destiné à devenir pianiste, mon professeur de solfège, un véritable virtuose du clavier, s’appelait Monsieur Mein (on prononçait “main”). Ça ne s’invente pas ! Dans la même classe que moi, il y avait Christian Gaubert… qui “montera” à Paris avant moi, à 21 ans!

Pianiste, Compositeur,
Chef d'Orchestre
© Michel Mazoué