Du Conservatoire aux premiers orchestres de danse

Dès l’âge de 13 ou 14 ans, dans le quartier de Marseille où j’habitais, lorsqu’il y avait des bals organisés pour le 14 juillet, par exemple, je montais en catimini sur la scène quand les musiciens faisaient un entracte pour se reposer, et j’allais au piano jouer Bambino, le succès de Dalida à l’époque, La Corrida de Bécaud ou d’autres succès que j’entendais à la radio.

J’ai toujours aimé ça. Vers 16 ou 17 ans, avec mon frère Georges et des amis musiciens, nous animions des communions ou des mariages. Puis à partir de 18 ans, avec des orchestres un peu plus structurés, j’étais au piano, j’ai commencé à faire des matinées et soirées dansantes le samedi soir et le dimanche après-midi…

Mes professeurs au collège connaissaient mes activités du weekend, et le lundi, j'étais parfois tellement fatigué qu'il m'arrivait de sommeiller en classe. Je suis ensuite entré comme pianiste, à Marseille et dans la région de Provence, dans des orchestres de danse un peu plus professionels.

Pianiste, Compositeur,
Chef d'Orchestre
© Michel Mazoué